L’Action en grâce en zone rouge : Servir la communauté des personnes sans-abri

L’Action de grâce est quelque peu différente cette année. La pandémie modifie en effet les plans de célébration. À la Mission, notre personnel travaille sans répit pour s’assurer que les services soient fournis aux personnes sans-abri à Montréal pendant cette période et planifie un repas spécial de l’Action de grâce qui respecte toutes les mesures de sécurité.

Rendre grâce en ces temps difficiles

James Hughes, notre nouveau président et chef de la direction depuis septembre, explique qu’il est d’autant plus important, en ces temps troubles, de fournir un repas chaud de l’Action de grâce aux hommes et aux femmes en situation d’itinérance. « La pandémie nous empêche peut-être de rassembler des centaines de personnes au même endroit et au même moment, mais notre cuisine fournira un savoureux repas aux centaines de résidents de nos pavillons, en respectant les protocoles de sécurité rigoureusement mis en place, explique-t-il. C’est le moins que nous puissions faire pour les personnes qui n’ont pas le soutien que beaucoup d’entre nous considèrent comme acquis. Cela leur offre un moment où ils peuvent aussi exprimer leur gratitude. »

Qu’y a-t-il au menu?

Le menu comprendra une tourtière traditionnelle servie avec de la purée de pommes de terre, de la sauce aux canneberges et des légumes vapeur, et pour le dessert, une tarte aux pommes chaude.

« Manger est le geste le plus important que nous posons dans une journée. À l’Action de grâce, c’est crucial de nourrir nos âmes avec quelque chose qui sort de notre routine et qui nous relie les uns aux autres, croit Catherine Vachon, cheffe du service alimentaire. J’espère que notre menu spécial apportera du réconfort à nos résidents pendant cette sombre période. »

Catherine et son équipe serviront leur repas spécial avec la même attention aux protocoles de sécurité qu’ils ont appliqués tout au long de la pandémie. Des masques et des gants viennent s’ajouter à l’arsenal habituel de filets à cheveux et de tabliers pour le personnel de cuisine. Les résidents portent des masques pour se déplacer dans la cafétéria, prendre leurs repas une personne à la fois au comptoir de service et manger assis à distance les uns des autres et avec des séparateurs en plexiglas dans la salle à manger, laquelle est fréquemment désinfectée. Tous sont tenus de se laver ou de se désinfecter les mains tout au long de la journée à l’aide de stations de lavage des mains installées aux entrées et de distributeurs de désinfectant pour les mains, accessibles dans tous nos espaces.

La distance, sans l’isolement

À la Mission, nous pensons qu’il est en tout temps primordial de rompre l’isolement des personnes dans le besoin. Avec les restrictions en zone rouge qui rendent les gens isolés les uns des autres, James nous rappelle l’importance de rester en contact, même de façon modeste.

« Nous invitons les Montréalais à porter attention aux autres. Si vous voyez une personnne sans-abri dans la rue, n’oubliez pas de la saluer. Reconnaître quelqu’un comme un être humain, c’est déjà beaucoup, souligne James. Prenez aussi des nouvelles de vos amis, votre famille et vos voisins : c’est le moment de le faire! »

De la part de l’équipe de la Mission Old Brewery, merci à notre merveilleuse communauté de donateurs, de bénévoles, d’employés et de sympathisants! Nous vous remercions chaleureusement pour tout ce que vous faites pour aider les personnes itinérantes à Montréal, tout au long de l’année. Nous vous souhaitons à tous un long week-end en santé et en sécurité. Joyeuse Action de grâce!